Enquête auprès des bénéficiaires des contrats d’aide à l’emploi du Plan de cohésion sociale et d’une population témoin - 2008-2009


Le « Panel 2008 » est une enquête de la Dares visant à décrire les trajectoires des bénéficiaires de contrat aidé et à évaluer l'effet du passage en contrat aidé (CIE, CAE, CAV, et CI-RMA) sur ces trajectoires. Il s'agit d'une enquête en deux vagues menée fin 2008 et fin 2009, auprès d'un échantillon de demandeurs d'emploi qui se sont inscrits à l'ANPE au printemps 2005, dont certains ont été recrutés en contrat aidé entre le deuxième trimestre 2005 et le deuxième trimestre 2007 (bénéficiaires) et d'autres non (témoins). Le Panel 2008 a été conçu dès l'origine dans une optique évaluative, via notamment la mobilisation de techniques d'appariement (matching) ou de modèles de durée. L'enquête comprend, entre autres, de nombreuses variables permettant de capter au mieux l'hétérogénéité inobservée des répondants : situation familiale, état de santé et niveau de vie (dimensions subjectives et objectives), niveau de formation et rapport aux études, objectif lors de l'inscription à l'ANPE, parcours professionnel antérieur, difficultés pour trouver un emploi, etc. Le questionnaire comporte un calendrier rétrospectif d'activité couvrant la période allant de la date d'inscription à l'ANPE au printemps 2005 jusqu'à la date de la deuxième interrogation (fin 2009). Afin de mesurer la qualité de l'insertion professionnelle, des informations sur les caractéristiques des emplois occupés (rémunération, temps de travail, métier exercé, type d'employeur, etc.) à des moments-clés du parcours professionnel ont été recueillies : dernier emploi avant l'inscription à l'ANPE au printemps 2005 ; premier emploi après le contrat aidé pour les bénéficiaires, ou après l'inscription à l'ANPE pour les témoins ; dernier emploi occupé lors de la première vague d'interrogation ; dernier emploi occupé entre les deux vagues d'interrogation s'il est différent du précédent. Enfin, des précisions sur le déroulement du contrat aidé ont été demandées aux bénéficiaires (existence et intensité de l'accompagnement pendant le contrat, nature des éventuelles formations suivies, etc.), pour compléter les informations disponibles dans les fichiers administratifs des conventions d'embauche en contrat aidé.

  • Données disponibles /
  •  lil-0940

Descriptif de l'enquête

Sous-titre : Panel 2008 des bénéficiaires de contrat aidé et d’une population témoin
N° d'identification : lil-0940
Producteur(s) :
  • Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (DARES) - Ministère du Travail et de l'Emploi

  • Citation bibliographique

    Modèle de citation : Enquête auprès des bénéficiaires des contrats d'aide à l'emploi du Plan de cohésion sociale et d'une population témoin - 2008-2009, DARES - Ministère du Travail et de l'Emploi (producteur), ADISP (diffuseur)

    La source des données diffusées doit apparaître dans les publications s'appuyant sur ces données (notes de bas de pages, références bibliographiques, légendes de tableaux).

    Étendue de l'enquête

    Classification :
  • Travail et emploi
  • Mots-clefs :
  • Aide à l'emploi
  • Insertion professionnelle
  • Réinsertion
  • Politique
  • Évaluation
  • Parcours professionnel
  • Demandeur d'emploi
  • Contrat aidé
  • Date(s) de collecte : Vague 1 : début = 2008-11-01 - fin = 2009-02-28 /
    Vague 2 : début = 2009-11-01 - fin = 2010-03-31 /

    Couverture géographique :
  • France métropolitaine
  • Univers : Demandeurs d'emploi qui se sont inscrits à l'ANPE en catégorie A, B ou C au deuxième trimestre 2005 (après une sortie des listes d'au moins trente jours depuis leur dernier épisode de chômage), dont certains ont été recrutés en contrat aidé entre le deuxième trimestre 2005 et le deuxième trimestre 2007 (bénéficiaires) et d'autres non (témoins).
    Unité d'analyse : Individu
    Type de données : Données d'enquêtes individuelles
    Nombre de fichiers : 1 fichier de données.

    Méthodologie et traitement

    Organisme responsable de la collecte des données :
  • Institut IPSOS
  • Méthode d'échantillonnage : Pour distinguer, parmi les demandeurs d'emploi qui se sont inscrits à l'ANPE au deuxième trimestre 2005, ceux qui ont été recrutés en contrat aidé au cours des deux ans qui ont suivi le fichier historique de l'ANPE (FH) a été apparié aux fichiers de l'Agence de services et de paiement (ASP) qui retracent les conventions individuelles d'embauches en contrat aidé. Parmi les 870 000 demandeurs d'emploi qui se sont inscrits à l'ANPE au deuxième trimestre 2005 selon la définition retenue ci-dessus, environ 50 000, soit un peu plus de 6 %, ont été recrutés pour la première fois en CAE, CAV, CIE ou CI-RMA pour une durée d'au moins un mois entre avril 2005 et juin 2007. Pour limiter la taille de l'échantillon, les bénéficiaires de contrat aidé ont en outre été surreprésentés de manière exogène dans l'échantillon. Le plan de sondage est stratifié par population (bénéficiaire/témoin). Les bénéficiaires ont été tirés selon un plan de sondage stratifié par contrat, et équilibré parmi l'ensemble des individus identifiés comme étant entrés dans un type de contrat sur la période de référence. Compte tenu des critères d'éligibilité propres aux CAE et CIE d'une part, et aux CI-RMA et CAV d'autre part, les témoins ont été spécialisés en fonction du public ciblé par le contrat. Deux groupes de témoins ont donc été retenus : un premier groupe des témoins éligibles aux CAE et CIE (nommés témoins 1) ; un second groupe des témoins éligibles aux CI-RMA et CAV (nommés témoins 2). Les témoins ont été échantillonnés de manière à garantir une certaine proximité avec les bénéficiaires : pour chaque bénéficiaire de l'échantillon, ont été recherchés le ou les témoins ayant les caractéristiques les plus proches sur une sélection de variables de la base de sondage (sexe, âge, niveau de diplôme, nombre d'enfants, situation maritale et éligibilité aux minima sociaux).
    Mode de collecte : Collecte assistée par téléphone et informatique (CATI)
    Type d'instrument de collecte : Questionnaire directif
    Caractéristiques de la collecte : 22 minutes en moyenne en vague 1 et 25 minutes en vague 2. Une seule personne est interrogée par ménage. La personne interrogée répond pour elle-même. La réponse par proxy n'est pas autorisée.
    Actions pour minimiser les pertes : Recherche et vérification des coordonnées téléphoniques de toutes les personnes appartenant à l'échantillon (appariement avec le fichier des déménagés de la Poste, recherche des homonymes, recherche avec les fichiers de France Télécom, etc.), envoi d'un courrier informant les enquêtés des objectifs de l'enquête et annonçant à l'avance l'appel d'un enquêteur. Des enveloppes T ont été jointes à cet envoi pour que les personnes sans numéro puissent envoyer au prestataire un numéro de téléphone auquel les contacter (12% des personnes concernées ont répondu). Lors de la seconde vague, un coupon réponse a été systématiquement envoyé aux enquêtés pour actualiser leurs coordonnées téléphoniques et donner les horaires auxquels les joindre (le taux de retour des coupons a été de l'ordre de 20%) ; les personnes injoignables au bout de vingt appels ont été rappelées aux plages horaires auxquelles elles n'avaient pas été appelées ; celles qui avaient communiqué leur adresse mail lors de la première vague d'enquête ont été contactées par ce biais ; enfin un numéro de téléphone dit démasqué a également été utilisé pour diminuer la non-réponse.
    Taux de réponse : Le taux de réponse en première vague s'est avéré légèrement plus élevé pour les bénéficiaires que pour les témoins : il atteint respectivement 58 % et 55 % pour les bénéficiaires de CAE et de CIE, contre 51 % pour leurs témoins ; il s'élève respectivement à 56 % et 52 % pour les bénéficiaires de CAV et de CI-RMA, contre 49 % pour leurs témoins. Ces différences de taux de réponse s'expliquent en partie par une plus grande fraîcheur des coordonnées des bénéficiaires en première vague. Les taux de réponse de la deuxième vague très homogènes entre les différentes populations (de l'ordre de 82%) confirment cette hypothèse. Au total, 8 363 entretiens ont été réalisés en première vague et 6 865 en deuxième vague (1088 CAE, 1257 CIE, 1165 CAV, 518 CI-RMA et 2837 témoins). Les données de la première vague peuvent, sur certains champs de l'enquête, être exploitées seules, sans nécessité de recourir aux données de la deuxième vague, aussi deux jeux de pondération ont-ils été construits (un pour la première vague exclusivement et un pour les répondants aux deux vagues).
    Notes : Recueillir des données similaires pour les témoins et bénéficiaires est essentiel à la qualité de l'évaluation. Aussi, les bénéficiaires et les témoins ont fait l'objet d'un questionnaire téléphonique commun. Lors de la collecte, il était également fondamental de garantir la comparabilité entre bénéficiaires et témoins, et notamment un taux de réponse homogène entre les deux populations. Cette exigence s'est traduite par une non-spécialisation des enquêteurs par population (bénéficiaires versus témoins), des efforts de recherche des coordonnées et un nombre d'appels téléphoniques identique entre bénéficiaires et témoins.

    Version de l'enquête

    Version des fichiers : Version 1
    Date de la version diffusée : 2015-03-19

    Conditions d'accès

    Permissions spéciales : Les fichiers dits de "Production et Recherche" (FPR) sont soumis à des règles d'utilisation spécifiques et doivent être détruits à l'issue de la recherche qui a motivé leur cession.

    Documents relatifs à l'enquête

    Tous les documents disponibles seront communiqués avec le(s) fichier(s) de données.

    Partage sur les réseaux sociaux

      Partager sur Twitter   Partager sur Mendeley