Enquête sur les technologies de l'information et de la communication - 2011


L'enquête TIC 2011 qui s'est déroulée en avril-mai 2011 s'inscrit dans le dispositif d'enquêtes ménages annuelles sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) inauguré en 2007 et encadré par un règlement de l'Union Européenne (n°808/2004 modifié). Cette enquête a pour objectif de décrire l'équipement et les usages des ménages dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (ordinateur de table, ordinateur portable, accès à internet y compris par téléphone mobile, ordinateur de poche ou téléviseur et console de jeux équipés, téléphonie, podcast, peer-to-peer, lecture en ligne, administration en ligne, téléachat ...). Chaque enquête annuelle reprend un tronc commun d'indicateurs et un module analyse chaque année un aspect différent des équipements et de l'utilisation des TIC. En 2010 ce module portait sur la sécurité sur Internet (ressenti des internautes et moyens de protection). En 2011, le module est plutot axé sur les compétences des individus en informatique et internet. L'enquête TIC 2011 a été réalisée par téléphone ou par internet/papier auprès de 8086 ménages résidant en France métropolitaine et dans les DOM.

  • Données disponibles /
  •  lil-0704

Descriptif de l'enquête

Titre alternatif : TIC 2011
N° d'identification : lil-0704
Producteur(s) :
  • Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)
  • Nom de la série : Enquête sur les technologies de l'information et de la communication (TIC)
    Descriptif de la série : Depuis 1996 et jusqu'en 2005 le dispositif d'enquêtes permanentes sur les conditions de vie (EPCV) permettait de mesurer chaque année les taux d'équipement des ménages en téléphone portable et micro-ordinateur et l'accès des ménages à Internet. En 2005 et 2006 le thème des TIC a été abordé dans les enquêtes de conjoncture auprès des ménages (enquête CAMME). Depuis 2007 l'enquête est devenue une enquête annuelle à part entière. Elle s'inscrit dans le cadre du règlement n° 808/2004 du 21/4/2004 de l'Union Européenne sur l'utilisation des TIC. Les résultats sont transmis à Eurostat avant le 1er octobre de chaque année.

    Citation bibliographique

    Modèle de citation : Enquête sur les technologies de l'information et de la communication - 2011, INSEE (producteur), ADISP (diffuseur)

    La source des données diffusées doit apparaître dans les publications s'appuyant sur ces données (notes de bas de pages, références bibliographiques, légendes de tableaux).

    Étendue de l'enquête

    Classification :
  • Conditions de vie et société
  • Mots-clefs :
  • Équipement du ménage
  • Comportement
  • Micro-informatique
  • Micro-ordinateur
  • Internet
  • Technologie de l'information
  • Téléphone multimédia
  • Téléphonie mobile
  • Téléchargement
  • Baladodiffusion
  • Partage de fichiers
  • Téléachat
  • Commerce en ligne
  • Date(s) de collecte : début = 2011-04 - fin = 2011-05
    Couverture géographique :
  • France métropolitaine + DOM
  • Univers : Individus de 15 ans et plus vivant dans les ménages ordinaires de France métropolitaine et des DOM
    Unité d'analyse : Ménage ordinaire
    Type de données : Données d'enquêtes individuelles
    Nombre de fichiers : 1 fichier de données + 2 fichiers de documentation.

    Méthodologie et traitement

    Fréquence de collecte : Annuelle
    Méthode d'échantillonnage : Tirage aléatoire d'un échantillon de 16 000 ménages dans la base des assujettis à la Taxe d'habitation pour la métropole, Martinique et La Réunion. Pour les autres DOM l'échantillon de 980 ménages a été tiré selon le protocole de 2010 dans la base de ménages payant un abonnement France-Telecom pour le téléphone fixe . Un seul individu par ménage est tiré aléatoirement pour répondre à l'enquête (individu kish).
    Mode de collecte : Entretien téléphonique assisté par ordinateur (CATI) ou Questionnaire postal ou internet autoadministré
    Type d'instrument de collecte : Questionnaire directif
    Caractéristiques de la collecte : L'enquête s'est faite selon 2 modes de collecte : 7000 ménages dont le n° de téléphone se trouvait dans l'annuaire "Pages blanches" ont été enquêtés par téléphone. Un courrier a été envoyé aux 9000 autres ménages. Il contient le questionnaire postal TIC 2011 et un courrier proposant au ménage soit de retourner ce questionnaire rempli à l'Insee, soit de se connecter sur un site développé à cette intention, où le répondant peut remplir le questionnaire en ligne. A quelques nécessaires adaptations près, le questionnaire postal et celui par Internet sont identiques au questionnaire téléphonique. Après 3 semaines environ, une lettre de relance (sans questionnaire papier) a été adressée aux ménages n'ayant pas encore répondu à l'un des 2 modes. En plus des procédures habituelles de relance, les ménages ayant refusé de répondre à l'enquête téléphonique ou impossibles à joindre ont reçu en juin un courrier de relance leur proposant de répondre en se connectant au site internet ou par le questionnaire postal qui était joint. Le temps de réponse maximum est de 20 minutes par ménage quel que soit le mode de collecte.
    Taux de réponse : Pour l'enquête par téléphone, 5334 ménages ont répondu. Pour l'enquête postale/internet : 1061 ménages ont répondu par internet et 2324 ménages ont répondu par voie postale. Les non-répondants à l'enquête téléphonique ont été relancés par une enquête postale/internet : 367 ménages ont répondu.
    Notes : Une enquête méthodologique auprès de 4500 ménages tirés dans la Base des assujettis à la Taxe d'habitation et trouvés dans l'annuaire téléphonique a été réalisée par voie postale/internet pour mesurer les biais du mode de collecte. En particulier, pour l'utilisation d'internet au cours des 3 derniers mois, il a été observé parmi les personnes de 45 ans et plus vivant dans un ménage ou plusieurs personnes étaient éligibles à l'enquête, que la proportion d'utilisateurs était largement sur-évaluée par rapport à l'enquête téléphonique. Il semble également que les ménages ne respectent pas réellement le tirage Kish. Typiquement, dans un couple où l'un utilise internet et pas l'autre, il semble que ce soit le conjoint utilisateur qui réponde même si le tirage Kish désigne l'autre conjoint. Ce biais de collecte a été redressé pour l'ensemble des répondants.

    Version de l'enquête

    Version des fichiers : Version 1
    Date de la version diffusée : 2012-05-29

    Conditions d'accès

    Permissions spéciales : Les fichiers dits de "Production et Recherche" (FPR) sont soumis à des règles d'utilisation spécifiques et doivent être détruits à l'issue de la recherche qui a motivé leur cession.

    Documents relatifs à l'enquête

    Tous les documents disponibles seront communiqués avec le(s) fichier(s) de données.

    Partage sur les réseaux sociaux

      Partager sur Twitter   Partager sur Mendeley