Trajectoires des demandeurs d'emploi et marché local du travail - 1996-1998


Cette enquête s'inscrit dans la perspective de l'enquête "suivi des chômeurs" réalisée par l'Insee en 1986-1988. L'enquête porte sur une population d'entrants en chômage au cours du deuxième trimestre 1995 dans huit zones d'emploi réparties dans trois régions (Ile-de-France : Cergy-Pontoise, Mantes-la-Jolie et Poissy-les-Mureaux ; Nord-Pas-de-Calais : Roubaix-Tourcoing et Lens ; Provence-Alpes-Côte-d'Azur : Aix-en-Provence, Etang de Berre et Marseille-Aubagne). Dans chaque zone d'emploi un échantillon de 1000 à 1500 individus, représentatif du flux des " nouveaux entrants en chômage " a été constitué. Une première interrogation a été effectuée au premier trimestre 1996, sur la base d'un questionnaire, par un enquêteur au domicile. Les répondants ont ensuite été suivis selon la technique des panels, et réinterrogés à deux reprises (trois dans les zones du nord), à une année d'intervalle environ, cette fois par téléphone, selon un questionnaire plus court que le questionnaire initial. Un premier calendrier permet de reconstituer le passé professionnel des individus interrogés depuis la fin de la scolarité initiale. Cette reconstruction est synthétique jusqu'en 1992 et exhaustive entre 1992 et le deuxième trimestre 1995 (période de l'entrée au chômage de l'ensemble de la cohorte). Cependant, les situations décrites en détail dans le premier questionnaire ne portent que sur un nombre réduit d'événements considérés par hypothèse comme significatifs pour résumer le passé professionnel. Un deuxième calendrier reproposé à chaque interrogation permet de reconstituer mensuellement les situations rencontrées par chaque individu (emploi, chômage, études, formation, inactivité) depuis l'entrée en chômage en 1995. Chaque situation repérée est ensuite décrite en détail par le biais d'une batterie de questions. D'autres questions portent sur l'environnement social et familial des interviewés, les revenus, la recherche d'emploi...

  • Données disponibles /
  •  lil-0186

Descriptif de l'enquête

Titre alternatif : TDE MLT 1996-1998
N° d'identification : lil-0186
Producteur(s) :
  • Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (DARES) - Ministère du Travail et de l'Emploi

  • Citation bibliographique

    Modèle de citation : Trajectoires des demandeurs d'emploi et marché local du travail (TDE-MLT) - 1996-1998, DARES - Ministère du Travail et de l'Emploi (producteur), ADISP (diffuseur)

    La source des données diffusées doit apparaître dans les publications s'appuyant sur ces données (notes de bas de pages, références bibliographiques, légendes de tableaux).

    Étendue de l'enquête

    Classification :
  • Travail et emploi
  • Mots-clefs :
  • Emploi
  • Chômage
  • Marché du travail
  • Activité professionnelle
  • Chômeur
  • Conditions de vie
  • Carrière professionnelle
  • Mobilité professionnelle
  • Parcours professionnel
  • Ressources
  • Logement
  • Date(s) de collecte : 1ère interrogation : début = 1996-01-01 - fin = 1996-02-29 /
    2ème interrogation : début = 1997-01-01 - fin = 1997-03-29 /
    3ème interrogation : début = 1998-11-02 - fin = 1998-12-31 /

    Couverture géographique :
  • France métropolitaine
  • Univers : L'enquête porte sur une cohorte de demandeurs d'emploi « nouveaux inscrits » à l'ANPE. La détermination du champ de l'enquête répond à trois objectifs principaux : - la sélection de zones d'emploi bien différenciées sur l'ensemble du territoire métropolitain ; - la sélection d'un flux d'inscris à l'ANPE au cours d'une période suffisamment courte pour présenter une conjoncture stable et suffisamment longue pour amortir les mouvements erratiques des inscriptions ; - la sélection de personnes en âges d'entrer sur le marché du travail et non encore concernées par les dispositifs spécifiques de préretraite. Les individus sélectionnés dans l'enquête : - sont nés entre 1940 et 1979 ; - sont résidents dans huit zones géographiques, situées dans trois régions : Nord-Pas-de- Calais, Ile-de-France, Provence-Alpes-Côtes-d'Azur; - se sont inscrits à l'ANPE entre le 1er avril 1995 et le 30 juin 1995 ; - recherchent un emploi à temps plein ou à temps partiel, à durée indéterminée ou non ; - n'étaient pas en convention de conversion immédiatement avant cette inscription (les bénéficiaires de ce dispositif faisant l'objet d'un échantillon spécifique) ; - ont connu immédiatement avant cette inscription : soit 60 jours consécutifs d'emploi, soit 90 jours consécutifs d'emploi ou stage, soit 180 jours consécutifs d'emploi, stage ou inactivité (cette dernière condition visant à éliminer les « fausses » nouvelles entrées au chômage).
    Unité géographique : 8 zones d'emploi. Région Ile de France : Cergy-Pontoise, Mantes-La-Jolie, Poissy-Les mureaux. Régions Nord-Pas de Calais : Lens-Hénin, Roubaix-Tourcoing. Région PACA : Aix-en-Provence, l'Etang de Berre, Marseille-Aubagne
    Unité d'analyse : Individu
    Type de données : Données d'enquêtes individuelles
    Nombre de fichiers : 11 fichiers de données

    Méthodologie et traitement

    Dimension temporelle : Enquête par panel
    Méthode d'échantillonnage : Le plan de sondage a été établi à partir du fichier historique de l'ANPE dans sa version de juillet 1995 qui comptait 39 422 individus entrant dans le champ de l'enquête. L'échantillon a été stratifié par sexe, âge et qualification, avec une sur-représentation des cadres dans le Nord. La méthode prévue initialement était de faire un tirage aléatoire par strate ; mais en pratique, les adresses non tirées ont été mises à disposition des enquêteurs qui ont pu y puiser, pour finalement atteindre un quota de répondants par strate. Le nombre des répondants à la première interrogation s'est élevé à 8 125 individus.
    Mode de collecte : Entretien en face à face (1ère interrogation) + entretien téléphonique assisté par téléphone (CATI) pour 2è et 3è interrogation sauf individus non équipés ou maitrisant mal le français
    Type d'instrument de collecte : Questionnaire semi-directif
    Caractéristiques de la collecte : Au départ 8 125 individus ont été interrogés, 6 480 ont répondu à la deuxième interrogation et 5 262 à la troisième. Le taux d'attrition est de 20 %. Il faut également souligner la difficulté d'introduire la dimension locale et subjective dans des questionnaires déjà relativement longs (1H10 de durée moyenne pour l'interrogation en face à face, 35mn pour les interrogation par téléphone) et globalement fermés, alors que cela demanderait un nombre relativement important de questions ouvertes. Enfin, le changement du mode d'administration des questionnaires entre la première interrogation et les vagues suivantes, a un impact sur les données collectées. L'interaction entre enquêteur et enquêté est dans les deux cas très différente. L'interrogation téléphonique et informatisée impose une directivité plus importante de l'enquêteur, un précodage plus fréquent des réponses, laisse moins de place à l'enquêté pour l'argumentation de ses réponses et a un impact différent sur les processus de remémoration des événements
    Pondération : Redressement par la méthode du calage sur marge.



    Documents relatifs à l'enquête

    Tous les documents disponibles seront communiqués avec le(s) fichier(s) de données.

    Partage sur les réseaux sociaux

      Partager sur Twitter   Partager sur Mendeley