Devenir des personnes sorties du RMI - 1997-1998


Il s'agit d'une enquête de panel réalisée par l'Insee en trois vagues auprès d'un échantillon de bénéficiaires du RMI au 31 décembre 1996, à partir d'un fichier des Caisses d'Allocations Familiales métropolitaines. Au cours de la première vague de l'enquête (septembre-octobre 1997) un volet très restreint de questions a été posé, notamment sur la perception ou non du RMI depuis le début de l'année, l'exercice d'une activité et la composition du ménage. Les questions posées lors des deux vagues (date de la deuxième vague de janvier à février 1998) permettent, entre autres, d'analyser les conditions de sortie du dispositif et la situation des allocataires par rapport au marché de l'emploi de décrire les conditions de vie, les caractéristiques socio-démographiques, la situation financière, l'état de santé et de sociabilité. Les données de la troisième vague de l'enquête (septembre octobre 1998) permettent le suivi des sorties sur une période plus longue de 21 mois. L'enquête permet de repérer les allocataires qui ont signé un ou plusieurs Contrats d'Insertion depuis leur entrée au RMI (au cours du dernier passage pour ceux qui y ont été plusieurs fois.) Lors de l'entretien, il est demandé de préciser l'ensemble des objectifs assignés à son contrat (ou à ses contrats) : accès à un emploi, à un stage de formation ou à une activité d'insertion, à un logement (ou amélioration des conditions), aux soins de santé, réalisation des démarches administratives et autres. L'objectif d'accès à l'emploi est décrit par quatre questions : inscription à l'ANPE, recherche d'un emploi aidé tel que Contrat Emploi-Solidarité (CES), recherche d'un autre type d'emploi, accès à un emploi précis ou montage d'un "projet professionnel". Chacun des autres objectifs mentionnés est décrit par une question. Quelques questions permettent de savoir ce que l'allocataire pense de sa situation à court terme. Celui qui est encore au RMI doit dire s'il pense sortir du dispositif au cours des prochains mois. Inversement, un allocataire déjà sorti doit dire s'il risque de redemander le RMI dans les prochains mois. Si un allocataire est sorti après avoir signé un ou plusieurs contrats d'insertion, on lui demande aussi s'il pense que ce contrat a été utile pour sortir du RMI. Par contre, l'enquête ne permet de connaître ni la date de signature du contrat, ni le nombre de contrats, ni l'ordre dans lequel se sont succédés les contrats. Enfin, on ne sait pas si les emplois trouvés s'inscrivent dans le cadre du contrat d'insertion.

  • Données disponibles /
  •  lil-0084

Descriptif de l'enquête

N° d'identification : lil-0084
Producteur(s) :
  • Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)

  • Citation bibliographique

    Modèle de citation : Devenir des personnes sorties du RMI - 1997-1998, INSEE (producteur), ADISP (diffuseur)

    La source des données diffusées doit apparaître dans les publications s'appuyant sur ces données (notes de bas de pages, références bibliographiques, légendes de tableaux).

    Étendue de l'enquête

    Classification :
  • Travail et emploi
  • Mots-clefs :
  • Revenu Minimum d'Insertion (RMI)
  • Contrat d'insertion
  • Insertion professionnelle
  • Allocataire
  • Emploi
  • Santé
  • Sociabilité
  • Conditions de vie
  • Logement
  • Date(s) de collecte : Vague 1 : début = 1997-09-01 - fin = 1997-10-31 /
    Vague 2 : début = 1998-01-01 - fin = 1998-02-28 /
    Vague 3 : début = 1998-09-01 - fin = 1998-10-31 /

    Couverture géographique :
  • France métropolitaine
  • Univers : Ensemble des personnes bénéficiaires du RMI (Revenu Minimum d'Insertion) de métropole au 31 décembre 1996 à l'exception des anciens agriculteurs inscrits à la Mutualité sociale agricole.
    Type de données : Données d'enquêtes individuelles
    Nombre de fichiers : 18 fichiers de données

    Méthodologie et traitement

    Méthode d'échantillonnage : Echantillon de 10 000 personnes, représentatif des 882 047 allocataires du RMI inscrits dans les CAF de métropole au 31 décembre 1996. La première interrogation, légère a permis de repérer 1 850 individus qui étaient sortis du RMI entre décembre 1996 et septembre 1997. Ce premier ensemble a été complété par un échantillon de 2 350 allocataires, tirés parmi ceux percevant encore l'allocation en septembre. Les 4 200 individus ont été interrogés une première fois en janvier 1998 et une seconde fois en septembre 1998.
    Mode de collecte : Entretien assisté par ordinateur (CAPI)
    Type d'instrument de collecte : Questionnaires + Calendrier d'activité sur 21 mois
    Taux de réponse : 7 953 personnes ont répondu à la 1ère vague de l'enquête (sept-oct 1997). Parmi elles, 3 415 ont répondu à la 2ème vague (janv-fev 1998). 3 022 individus de la même cohorte ont été interrogés à la 3è vague (sept-oct 1998).Le taux de réponse de la vague 2 est de 81,4 %



    Documents relatifs à l'enquête

    Tous les documents disponibles seront communiqués avec le(s) fichier(s) de données.

    Partage sur les réseaux sociaux

      Partager sur Twitter   Partager sur Mendeley